Un bagage doctrinal est-il nécessaire pour rejoindre ou créer un kibboutz urbain ? Dois-je avoir lu Marx, Proudhon, Bakounine, Kropotkine ou Moses Hess ?

Non pas nécessairement. L’essentiel est d’être animé du désir de sortir des échanges marchands et de concevoir un rapport entre les êtres humains qui ne soit pas fondé sur le salariat et sur la désolidarisation citoyenne qui lui est attachée. L’enrichissement culturel et humain est au programme du kibboutz urbain.

Les commentaires sont clos.