Atelier dîner 17 02 2018 Sèvres

Atelier dîner KU samedi 17 février 2018

Sèvres. Nous étions 14.

Compte rendu de l’atelier :

1/ Nicole pose la notion de temporalité. La création d’un KU dans la région parisienne demande un temps afin que les sympathisants s’approprient l’idée, jusqu’à s’y investir en crescendo pour certains. Les moments culturels et cultuels qui s’organisent dès à présent ainsi que l’accompagnement éducatif et l’aide humanitaire à mettre en œuvre participeront à la concrétisation des liens entre les membres du KU et au désir d’un lieu de vie collectif à fonder. Cette temporalité sera à préciser, lorsque nous irons à la rencontre des KU en Israël pour des jumelages, en vue d’offrir des accueils réciproques, de bénéficier pour notre bel épanouissement de la richesse que cette fraternité offrira.

2/ Notre moadon « Le Train de vie ». Pour les temps à venir, celui-ci sera sous la forme d’un « moadon éphémère » (cf. site internet « Notre moadon éphémère « Le train de vie »). Claude nous donne sous peu la première date (aux environs du 19 mars) d’une soirée « yiddish », (repas et musique). Trois personnes présentes ce soir là se sont proposées pour participer au service dans la soirée afin de réduire les coûts et de mettre déjà en acte ce travail associationniste qui constitue l’une des spécificités du KU. Dans l’idée de temporalité, la création d’un « moadon fixe » pourrait être une étape permettant un premier ancrage parisien pour le KU.

3/ Agnès a défendu l’idée qui a été retenue, qu’une tirelire soit systématiquement proposée, lors de tout événement, afin qu’un fond de roulement soit disponible pour des locations de salle, les avances de frais en tous genres destinées à la vie du KU de Paris.

4/ Trois personnes se sont prononcées quant à leur possibilité d’accueillir :

– pour un échange, un ou plusieurs membres d’un KU israélien
– pour le shabbat
– pour accueillir dans le cadre de l’aide humanitaire (cf. site internet « Aide humanitaire »)
– pour accueillir lors d’un atelier « brunch-dîner »

Les autres personnes peuvent prendre contact avec Léa pour dire ce qu’elles sont en mesure de proposer, en matière d’accueil. Léa constitue un ficher des possibilités d’accueil qui valent déjà « un véritable lieu de vie pour le KU de Paris, sur le mode « éphémère ».

5/ Jean-Loup a partagé avec nous son projet d’un musée – mémorial consacré à l’histoire et à la culture des Juifs d’Orient et des minorités en terre d’Islam. Ce projet s’inscrit, en autre, dans l’effort actuel que nous avons à faire pour lutter contre la détestation d’Israël versus pro-monde arabe idéalisé/fantasmé. Jean-Loup a distribué un flyer d’explication du projet qui permet à chaque personne présente ce samedi soir d’informer et mobiliser autour d’elle quant au musée – mémorial et sa pertinence. Nous allons voir comment son projet peut être soutenu par le KU de Paris… Vos idées, propositions sont les bienvenues.

6/ En ce qui concerne le moadon fixe ou, dans les temps à venir, un lieu de vie pour le KU de Paris, Jean-Loup a pensé à des structures en bois, permettant une part d’auto construction rendant le coût du lieu moins excessif, envisageable également en extension, sur le toit d’un bâtiment (de la communauté… plus facilement) à Paris ou en « petite couronne ». Le lieu pour l’implantation du KU de Paris reste à réfléchir et définir. Unanimement, il a été posé que les problématiques matérielles trouvent toujours résolution, quand on s’y colle ! La question première est celle des mentalités, à imprégner, convaincre, enthousiasmer. Ces avancées au plan des mentalités, du désir des uns et des autres de voir le KU de Paris se concrétiser se feront grâce à un vécu partagé heureux, fruit de la contribution soutenue des sympathisants du KU de Paris. De là, le bien fondé de cette vie culturelle et cultuelles partagées, de ce judaïsme en acte au plan de l’entraide et de l’aide, du travail associationiste, de l’écologie, d’une ré-humanisation des rapports humains dans un cadre de vie
sain se fera en souplesse. Et ce qui se conçoit bien… se réalisera si D… veut aisément !

7/ La question de la sécurité. S’implanter dans la « petite couronne », plus accessible financièrement et allant de le sens d’une mixité sociale justifiant de l’implantation d’un KU, expose plus particulièrement aux actes anti-juifs. Nous y reviendrons dans notre prochain atelier « brunch-dîner ». L’idée à développer : « Ne pas vivre en victime. Savoir se défendre (krav maga) sans aller naïvement se mettre la tête dans la gueule du loup. Ne pas lâcher le terrain. » Meyer a à dire là-dessus, depuis son enfance et adolescence au Maroc.

8/ Une idée… Après les fromage, la permaculture… Meyer pense à un projet autour de la pâtisserie juive, qui pourrait générer travail et revenus pour le KU de Paris…

9/ La vocation d’aide à l’Alya du KU de Paris, par le réseau des KU France/Israël est à investir, dans le cadre des jumelages.

10/ Il a été proposé aux sympathisants qui le souhaitent:

  • soit d’écrire quelques lignes pour se présenter juste avec son prénom et présenter son intérêt et ses éventuels investissements au regard du KU
  • soit d’envoyer une photo, d’écrire quelques lignes pour se présenter voire présenter ses savoir-faire et actions en dehors du KU ainsi que ses intérêt et ses éventuels investissements au regard du KU de Paris. Cette présentation viendra compléter celles des premiers membres et sympathisants du KU de Paris que vous pouvez voir sur le site à la rubrique « Membres et sympathisants ».

11/ Les investissements prochains premiers :

– Premier moadon éphémère : soirée yiddish. Claude. Aux environs du 19 mars….
– Traduction du site en anglais et hébreu Joëlle, Jean-Loup, Claude, Léa, Jean-Charles
– Prochain atelier « brunch/dîner ». Chez qui ? Avec de nouveaux invités bien sûr et ceux de ce samedi soir qui souhaitent revenir pour poursuivre le travail d’élaboration du projet en passant une bonne soirée. A l’occasion de Pourim ? Nous réfléchissons et revenons vers vous rapidement.

Merci à tous pour votre venue et présence chaleureuse, participante et sympathique !

Les commentaires sont clos.