L’argent au KDP

Au kibboutz de nos jours, les revenus sont mis en commun partiellement ou totalement. La mise en commun financière est utilisée pour les dépenses du « vivre ensemble » des ‘havéré kibboutz.

Au kibboutz de Paris, dans cette phase de constitution du groupe des ‘haverim pour un « vivre ensemble », pour les années à venir, nous avons choisi le fonctionnement financier suivant:

« Tout à 10€ ! « 

Exemples:

Exemple 1. Un séjour à la maison de campagne: logement par jour 10€; participation à un atelier 10€; repas de la journée 10 €

Ainsi, celui qui propose un atelier reçoit 10€ de chacun. Cette participation :

  • finance les fournitures éventuelles nécessaires à l’atelier,
  • encourage l’utilisation de matériaux peu couteux,
  • est à même de faire connaître et soutenir un membre ou un sympathisant dans l’expérimentation ou le déploiement d’une nouvelle activité professionnelle
  • incite les moins argentés à être force de proposition, imaginatifs, actifs
  • incite les imaginatifs à être acteur, à oser partager
  • soutient de manière égale tout ‘haver dans ses actions participative

Chaque jour, 2 ou 3 ‘haverim sont désignés pour faire les courses et préparer les repas de la journée. Ces ‘haverim disposent des 10€ de contribution de chacun pour les repas de la journée. Ces ‘haverim se mettront à table avec le collectif sans avoir à régler leur 10€ du jour. 2 ou 3 ‘haverim sont également désignés chaque jour pour mettre la table, débarrasser, laver ce qu’il y a à laver et ranger. Tenir la maison en ordre. Ce service est une participation qui ne fait pas entrer de participation financière et met en oeuvre le « chitouf ».

Exemple 2. Une journée ensemble. Même principe. Sans contribution pour le logement.

Les commentaires sont clos.